Le CAP

Nayra

L’association

« Nayra » signifie en langue Aymara « la vision étendue, voir au-delà de la réalité apparente ».

L’association a adopté ce nom afin d’afficher son ambition d’explorer la société avec un regard décalé, en utilisant la recherche artistique comme un moyen de proposer un sens nouveau à ce qui nous semble familier.

Grâce à ses activités de réalisations collectives, de production documentaire et de diffusion d’œuvres ayant une démarche d’auteur ou un caractère social affirmée, nous souhaitons contribuer à la démonstration qu’il existe une multitude de manières de voir et d’envisager le monde.

Nayra nous a semblé refléter de belle manière nos ambitions : se servir du langage cinématographique et de l’outil vidéo pour confronter les points de vue, montrer et démonter les certitudes et apporter un regard différent sur la complexité du monde.

La création audiovisuelle est un moyen d’expression artistique, culturelle et politique. L’image est toujours une interprétation du réel, livrant du monde la vision subjectivée et partageable de son auteur. Il convient donc d’en comprendre les codes et de se l’approprier, en faire un langage et une matière à  agencer, à  sculpter et à rendre expressive.

Quelques productions
Seguir Adelante

de Maïwenn Raoul
Documentaire / 60mn / France – Pérou / 2018

Seguir Adelante est un film à la rencontre de femmes d’Arequipa, la deuxième ville du Pérou. Toutes ces femmes que le film nous fait rencontrer ont en commun des éléments marquants dans leur trajectoire de vie : toutes ont vécu l’exode rural forcé et la précarité d’une installation en périphérie de ville ; toutes ont vécu ou continuent de vivre l’isolement et la stigmatisation liés à leur origine géographique ; toutes ont subi de grandes violences physiques et psychologiques dans l’espace conjugal.

Toutes ces femmes qui élèvent seules leurs enfants, qualifiées au Pérou de « mamas abandonadas », témoignent d’une force et d’une détermination qui ne cesse de nous interroger.

Au quotidien, sur le chemin de l’école, au travail mais aussi un soir de fête, à la cuisine, elles parlent de la liberté, de l’éducation, de l’égalité et de leur condition de femme. Et à travers ce filmage du quotidien et cette récolte d’une parole qui dit la violence et les discriminations, Seguir Adelante est un film sur la résistance de ces femmes, sur un droit à la dignité qui cherche à dire son nom, toujours, malgré tout.

Morts à 100% : Post-Scriptum

de Thomas Jodarewki & Maxime Richard
Documentaire / 43mn / (Hauts-de-)France / 2017

En 2012, l’UNESCO élève le bassin minier Nord-Pas de Calais au rang de « Patrimoine mondial », saluant l’« oeuvre conjuguée de l’homme et de la nature ». La mémoire des 40 000 morts de la silicose s’en trouve recouverte de représentations aseptisées confinant à la nostalgie.
La mythologie minière connaît alors une seconde vie. Elle ne sert plus l’exploitation du travail des mineurs, mais celle de leur image, mise au profit du renouveau du bassin houiller.
Voilà ce dont témoignent les acteurs du Centre d’animation culturelle de Douai qui, dans les années 1980, révélèrent le mythe minier :
les mineurs étaient-ils ces héros de la Grandeur industrielle

Regard sur LA PASSÉE

de Maxime Huyghe
Documentaire / 28mn / France / 2017.

C’est l’histoire de Mattis qui vit avec sa sœur, Hege.
Rien n’est simple pour Hege, qui les fait vivre grâce à son tricot, mais qui essaie de trouver un sens à cette vie.
Rien n’est simple non plus pour Mattis : comprendre les autres, ce qu’ils veulent, regarder les filles, travailler.
Il vit avec un désir constamment présent : réussir à être comme les autres.
Il essaie donc de comprendre le monde qui l’entoure et y lit des messages que lui seul peut interpréter.
Tous ces signes viennent lui dire s’il arrivera un jour à changer sa vie.

Portraits Crachés

de Caspar K. Périn
Documentaire / 87mn / France / 2017.

Fils ainé d’une fratrie de sept enfants, Caspar Perin nous plonge tout entiers à l’intérieur de l’ambiance brouillonne et bordélique de l’appartement familial.
Témoignages intimes qui nous fait asseoir autour de la table.
Portraits qui s’entremêlent et nous amènent, touche après touche, à suivre le cheminement de ses inquiétudes.
Celles de ces vingt dernières années, quand le franc parlé de sa mère remet les événements dans l’ordre.
Celles qui se conjuguent au présent, quand son frère Peter « erre dans les couloirs » et sa sœur Ludivine le dit « haut et fort ».

Blanche là-bas, noire ici

de Diane Dègles
Documentaire – 2013 – couleur – 62′ – 16/9 – HD – Stéréo

Blanche Là-bas, Noire Ici nous dit l’obstination de l’Histoire à se répéter. Dans la violence du colon sur le colonisé, dans la violence faite aux femmes jusque dans leurs corps, dans la violence des silences familiaux, l’Histoire et les histoires couvrent les êtres de silence et les condamnent à l’errance. Entre Madagascar et la Normandie, de 1895 à nos jours, il est de ces films qui soulèvent le voile de la honte par la parole entre femmes, pour qu’une mémoire collective soit enfin possible.

Contact & Liens

Nayra

72/74 rue Royale 59000 Lille

www.nayra.fr
facebook
vimeo