Le CAP

Cap au Nord #21 – 20/02/18

CAP au Nord #21.
Le RDV de la création régionale.
Février 2018

Le 20 février 2018, nous vous accueillons au cinéma L’univers dès 19h30. La projection débutera à 20h.

Découvrez la programmation !

Au programme : En février : deux films évoquant l’histoire des mineurs seront proposés. Discussion croisée entre récit familial et déconstruction d’un mythe moderne, une soirée qui s’annonce vive d’échanges.

 

– Un figuier au pied du terril
de M.Arikan, N.Bouferkas, N.Haddad

| docu | 2017 | 75 min |

produit par Tribu documentaires, la fondation Abbé Pierre, Pictanovo et Le Fresnoy- Studio national des arts contemporains.

Tourné à Libercourt dans le Pas-de-Calais, « Un figuier au pied du terril » orchestre divers témoignages, notamment ceux de Nanass et d’Hélène, deux grands-mères d’origine algérienne et polonaise respectivement, mettant en lumière tour à tour la gestion coloniale de la population ouvrière, la domination masculine et la ségrégation résidentielle dont sont toujours victimes les descendants de Nanass.
La dialectique du film n’exclut pas des moments de poésie, dans le jardin de Nanass, où trône le figuier qui a l’âge du séjour de Nanass en France et qu’elle continue de chérir même si le froid l’empêche de donner des fruits. On voit en l’humble arbre du Sud transplanté dans la terre du Nord l’allégorie de la famille de cette grand-mère épatante, à jamais déracinée mais toujours debout, qui continue d’espérer les beaux jours où son « arbre généalogique » pourra enfin donner pleinement ses fruits…

 

– Morts à 100% : Post-scriptum

de Modeste Richard, Tomjo et Grégory Tahar-Chaouch

| docu | 2017 | 45 min |

Produit par Hors-Sol, Nayra et Pictanovo

La fermeture des mines du Nord et du Pas-de-Calais a laissé le bassin houiller exsangue. Avec l’UNESCO ou le Louvre-Lens, la région élève la culture minière au rang de « Patrimoine ». Comptant sur la valorisation touristique de l’image du mineur, l’exploitation charbonnière s’en trouve recouverte par des représentations aseptisées, presque nostalgiques. Le mineur était-il ce héros courageux de la grandeur Industrielle française, ou l’otage d’une fierté minière qui le poussa au sacrifice ? Face à la folklorisation du métier de mineur, Post-scriptum montre comment le tourisme industriel perpétue ce récit mythologique d’une richesse nationale et culturelle.

A retenir :
– début des projections à 20h
– discussion avec les réalisateurs et réalisatrices entre les films
– prix libre

Retrouvez aussi les infos sur le site du cinéma l’Univers.
Également sur Facebook, sur la page de l’événement .